Plusieurs sites porno menacés par une fermeture imminente

C’est un avertissement qui doit susciter des sueurs froides chez de nombreux utilisateurs. Comme le rapporte Le Parisien, le 17 mars, plusieurs sites pornographiques majeurs, comme Pornhub et Xnxx, font l’objet d’une menace de blocage imminent de la part du CSA après que la loi contre les violences conjugales, promulguée en juillet 2020, a haussé le ton concernant les conditions d’accès…

Aider les jeunes à devenir résilient au porno

Pornographie, cyber harcèlement et harcèlement scolaire : quelles solutions pour protéger son enfant ?

Une chose est sûre, la tendance n’est pas nouvelle mais elle gagne du terrain. Les psychologues l’affirment dans l’intimité de leurs consultations : le confinement n’a rien arrangé. Depuis le printemps dernier, leurs téléphones sonnent encore plus qu’avant et à l’autre bout, des parents désorientés. Leurs enfants sont en train de déclarer un trouble de…

Une action en justice pour alerter sur l’accès des mineurs à la pornographie

La Cour d’appel vient de donner raison aux AFC, qui poursuivaient en justice trois sites pornographiques accessibles aux mineurs ou représentant des mineurs. L’un diffuse des dessins animés pornographiques avec des personnages imaginaires mais représentés comme des mineurs. Le second, diffuse gratuitement des vidéos pornographiques amateurs. Et le troisième, permet à un client d’ordonner à un “modèle” bien…

Pornhub et compagnie perdent des clics

Dans la foulée des poursuites judiciaires pour diffusion de vidéos intimes sans consentement, les sites du géant montréalais de la pornographie MindGeek ont enregistré une baisse marquée de fréquentation. La plus populaire de ses plateformes, Pornhub, a perdu son titre de site numéro un pour adultes cet automne. C’est ce qui ressort des données de SimilarWeb,…

Onlyfans est devenu l'Instagram du porno

Ces jeunes qui vendent leurs photos de nus: Onlyfans, un réseau social pas si cool

Lancé en 2016 au Royaume-Uni, Onlyfans se présente comme «un site d’abonnement qui permet aux créateurs de contenu de monétiser leur influence». En clair, ces «créateurs» postent des photos et vidéos exclusives de leur vie privée auxquelles des «fans» peuvent s’abonner, moyennant des sommes allant de 5 à 40 euros par mois environ. Rien de surprenant puisque les photos et…